29/05/2008

Animal Collective - Water Curses (2008)

1208795662_ac_ss500_Au fil des albums, la musique d'Animal Collective demeure insaisissable et labyrinthique. Water Curses,  magnifique EP de quatre titres,  ne déroge pas à la règle. Au programme, un groupe au sommet de son art, des mélodies vocales géniales que l'on croirait tout droit sorties d'un disque des Beach Boys et des expérimentations sonores, presque cacophoniques, dont l'étrangeté aquatique et la folie imprègnent l'espace d'une vibration psychédélico-poétique.
 
Pour les oreilles (mais pas pour les yeux) : Water Curses  
 

20:09 Écrit par SJX dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/05/2008

Sebadoh - III (1991)

Sebadoh-Sebadoh-III-334577Entre grunge et folk acidulée, Lou Barlow, Eric Gaffney et Jason Loewenstein bricolent sur leur quatre pistes des morceaux cradouilles et atypiques, mais toujours d'une redoutable efficacité. Sebadoh III, album essentiel du mouvement Lo-Fi, fait immanquablement partie de ces disques que l'on a l'impression de redécouvrir à chaque nouvelle écoute, chacune des 64 minutes se révélant être un hymne à la débrouillardise sonore.
 
Pour les oreilles : Perverted World  

20:13 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

24/05/2008

The Warlocks - s/t (2000)

6cf092c008a02fb7189db010._AA170_.LEncore sous forte influence du Brian Jonestown Massacre et du Velvet Underground, The Warlocks assure l’essentiel, en distillant durant ce premier EP un rock psychédélique direct, sans grande originalité, mais laissant présager au détour des monumentaux Angry Demons et Jam of the Warlocks, le fabuleux Phoenix Album réalisé deux plus tard.
 
Pour les yeux et les oreilles : Angry Demons  
 

11:15 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Witthüser & Westrupp - Der Jesuspilz / Musik Von Evangelium (1971)

47684Au sein de l'empire Kosmische bâti par le producteur visionnaire Rolf-Ulrich Kaiser, le duo psyché folk Witthüser & Westrupp tient une place de choix. Avec Der Jesuspilz / Musik Vom Evangelium et sa pochette évocatrice, les deux lutins cosmiques, aidés d'une multitude d'instruments inhabituels (flûte, triangle, ukulele, kazoo, glockenspiel, castagnettes et j'en passe) revisitent les évangiles, non sans humour, remplaçant ici et là le pain christique par un champignon hallucinogène à la vertue divine. La musique, sous influence psychotrope, est une invitation constante à la rêverie, notamment lors du mémorable triptique Versammlung / Bekenntnis / Die Aussendung et son inimitable kazoo enfantin. Si Schöpfung et ses chants d'oiseau rappelle le Sergius Golowin de Lord Krishna Von Goloka, Besuch aus dem Kosmos propulse l'auditeur aux confins de l'univers pour un trip à l'accent germano-ibérique sans retour. Hallucinant !

09:00 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kraut, witthuser, westrupp |  Facebook |

21/05/2008

The Fall - Imperial Wax Solvent (2008)

fall+imperial+wax+solventMark E. Smith, 50 ans bien tassé, déverse sur les platines son free punk imprévisible et cradingue depuis près de trente ans, enchaînant à un rythme effrayant des albums plus ou moins réussis, mais toujours d'actualité. Après le très inégal Reformation Post TLC, son successeur, Imperial Wax Solvent se veut dévastateur et hypnotique, perpétuant à l'excès ce sentiment d'éternelle redite, qui fait de The Fall le groupe le plus génialement crispant de toute l'histoire du punk.
 
Pour les oreilles : Latch Key Kid

19:30 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

19/05/2008

Sly & the Family Stone - There's a Riot Goin' On (1971)

medium_sly2A l’orée des seventies, Sly et sa famille multi-raciale, unis sur fond de drapeau américain, font vibrer les charts au son de Family Affair avec ce disque sanguin, indispensable à toute collection. Plaquant sa voix plaintive et décadente sur des jams funky, rythmées aux sons d’une guitare wah wah et d’une basse endiablée, Sylvester Stewart, alias Sly Stone, emprunte au psychédélisme ses effluves narcotiques, noyant son commentaire sociale dans un nuage de cocaïne.
 
Pour les oreilles : Myspace 
 
Pour s'en mettre plein les narines : Runnin' Away  

17:28 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : sly the family stone, funk |  Facebook |

17/05/2008

Mates of State - Bring It Back (2006)

Bring_It_Back-Mates_of_State_480Quatrième album des inséparables Kori Gardner (clavier) et Jason Hammel (batterie), Bring It Back diffuse sa pop innocente et sensible au fil de ses dix plages aux sonorités vintage et aux mélodies terriblement accrocheuses. Difficile, en effet, de résister à ce duo originaire du Kansas, dont les voix s'entremêlent amoureusement pour accoucher de petites et savoureuses symphonies pop.

Nouvelle livraison de Mates of State le 20 mai avec Re-Arrange Us, toujours sur le label Barsuk Records. L'amoureux du vinyle que je suis attendra pour sa part le 17 juin.

Pour les oreilles : Myspace 

Pour les yeux et les oreilles : Beautiful dreamer 

10:52 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/05/2008

Stevie Wonder - Innervisions (1973)

5734Stevie Wonder, alors âgé de 23 ans et déjà l'auteur d'une vingtaine d'album sur le label Motown, fusionne pop, funk, soul, rythm & blues et jazz pour un résultat d'une richesse musicale incroyable. Avec une méticulosité effrayante, Innversions se permet le luxe d'aligner, sans aucun temps mort, neufs morceaux intemporels et essentiels dont les subtiles mélodies ne cessent de se révéler au fil des écoutes. Réédition vinyle sur l'excellent label 4MenWithBeards.

Pour les oreilles : Golden Lady 

21:06 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

13/05/2008

Beth Gibbons & Rustin Man - Out of Season (2002)

25479La folie furieuse entourant le fabuleux dernier disque de Portishead me permet de revenir sur l'envoûtant album sorti, il y a  déjà six ans, par Beth Gibbons et Paul Webb, ex-bassiste de Talk Talk, ici dissimulé sous le patronyme très "country" de Rustin Man. Abandonnant le trip hop dépressif de Portishead, Beth Gibbons déposait alors une voix libérée de tout artifice (et préfigurant ainsi Third) sur dix perles de mélancolies et de douceurs folk où arrangements orchestraux et choeurs délicats se fondaient pour donner vie à l'une des plus belles collaborations de ce début de millénaire.
 
Pour l'émotion : Tom the Model 

18:03 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/05/2008

Cloudland Canyon - Lie In Light (2008)

1298969Entre rythmes motorik et spirales de synthétiseurs "made in Germany", Cloudland Canyon recycle Cluster et Neu et redonne au krautrock un nouvel écrin de jeunesse. Passé son côté ultra-référentiel, à la limite de l'imitation, ce Lie in Light, jubilatoire à l'excès, récèle pourtant de magnifiques moments de grâce. Intemporel, aérien et hautement addictif.
 
Pour les oreilles : Myspace 

10:10 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : kraut |  Facebook |

10/05/2008

The Breeders - Mountain Battles (2008)

breeders_243x243Six ans après le relativement expérimental Title TK, les BREEDERS reviennent aux affaires avec ce nouvel album, qui d'emblée se positionne comme l'une des bonnes surprises, presque inattendue, de ce début d'année. Splendide répertoire de comptines rock où les voix enchevêtrées des jumelles Kim et Kelley Deal caressent le vrombissement d'une basse savamment mise en valeur par la production de Steve Albini, Mountain Battles égrenne des mélodies percutantes et dissonantes au fil de ses treize morceaux. Sans révolutionner fondamentalement leur musique, les BREEDERS signent là un bien joli retour. 

Pour les oreilles : Myspace 

Pour les yeux et les oreilles : Night of Joy 

14:59 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/05/2008

Silver Apples - s/t (1968)

applescontactExcellente initiative que cette réédition vinyle parue chez Phoenix Records du premier album des mythiques new-yorkais. Quarante ans après, les percussions savantes de Danny Taylor et les oscillations électro-spatiales de Simeon continuent de flotter dans l'inconscient de la musique pop. Le duo livre ici une musique magnétique, répétitive et chaotique, préfigurant l'électro-punk de Suicide, qui, dix plus tard,  y ajoutera sa touche rock'n roll. En neuf morceaux organiques et visionnaires, les Silver Apples redéfinissent la musique populaire, propulsant celle-ci vers de nouveaux territoires. Culte.
 
Pour les yeux et les oreilles - Oscillations
 

20:15 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

07/05/2008

Voice of the Seven Woods - s/t (2007)

sleeve_voice_lpSpace folk. Tel est le qualificatif que l'on pourrait donner à la musique de Rick Tomlinson alias Voice of the Seven Woods dont le premier album est paru l'année dernière sur l'estimable label Twisted Nerve. Dans un déferlement toujours maitrisé de guitare acoustique, s'électrisant parfois (Second Transition, Underwater Journey), ce troubadour des temps modernes n'oublie jamais de payer son tribut aux géants du krautrock (Return From Byzantium), dont l'influence considérable ne cesse, pour mon plus grand bonheur, de prendre de l'ampleur au fil des temps. Précieux et attachant.
 
Pour les oreilles : Myspace 

18:45 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

05/05/2008

Brian Jonestown Massacre - My Bloody Underground (2008)

jonestownDeux mots sur la pathétique dernière livraison d'Anton Newcombe, qui, une fois n'est pas coutume, se retrouve à nouveau seul au commande du navire Brian Jonestown Massacre. Le nez plongé dans la poudre, il ne parvient toutefois pas à éviter, cette fois-ci, les écueils de l'ennui, mêlant maladroitement et sans génie le shoegaze noyé sous la reverbe de My Bloody Valentine aux caresses hypnotiques du Velvet Underground. L'album prend même définitivement l'eau en enchaînant, dans sa deuxième partie, une ribambelle de morceaux, au mieux insipides (la platitude de Yeah-Yeah), au pire malhonnêtes (Black Hole Symphony, une pseudo pièce ambiant à une touche de clavier, Lysomydir et son mysticisme de supermarché). Un naufrage !

Pour essayer de sauver quelques meubles : Bring Me The Head of Paul McCartney on Heather Mill's Wooden Peg (Dropping Bombs On The White House)

 

19:31 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

04/05/2008

Octopus Syng - Birds Of Morning Are Never Late (2007)

octopus_syng_2Jaire Pätäri, multi-instrumentaliste finlandais caché sous le nom d'Octopus Syng, livre ici sa deuxième galette sur le label psyché allemand Nasoni. Au rendez-vous, acid folk et champignons hallucinogènes se confondent pour entraîner l'auditeur dans un pur trip psychédélique, apaisant et toujours inspiré où le fantôme de Syd Barrett semble se perdre dans les forêts infinies du pays des mille lacs.
 
 
Pour les oreilles : Myspace 

09:28 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/05/2008

Os Mutantes - a divina comedia ou ando meio desligado (1970)

mutantes~~~_divinacom_101bAprès avoir révolutionné la pop brésilienne aux côtes de Caetano Veloso, Gilberto Gil et Gal Costa, Os Mutantes continuent, avec leur troisième album, à creuser le sillon du psychédélisme tropicaliste. Si a divina comedia ou ando meio desligado parait de prime abord moins abouti que les deux précédents albums du groupe, il n'en demeure pas moins indispensable à plus d'un titre. Le son des guitares se fait plus brut, les mélodies sont un peu moins raffinées que par le passé, mais la musique demeure irrésistible, surprenante et totalement incontrôlable. Assurément, à posséder !

Pour les oreilles : 

20:54 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Portishead-Third (2008)

n746288132_167957_9505Jusqu'à présent, je n'ai jamais été un grand fan de Portishead. Malgré ses nombreuses qualités, ce groupe m'avait toujours laissé un léger sentiment d'ennui. Pourtant, aujourd'hui, je dois me rendre à l'évidence : Third, leur troisième album, est un véritable chef d'oeuvre à posséder impérativement. Une cathédrale sonore mêlant influences kraut et walkerienne (The Drift) et dévastant tout sur son passage. Le XXIème siècle musical peut enfin commencer ! Et par la même occasion, ce nouveau blog...

 Pour les oreilles : Myspace

 Pour les yeux et les oreilles :

 

11:15 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |