27/09/2008

Oneida - Preteen Weaponry (2008)

sigurrosInlassable producteur de musiques (une bonne dizaine de disques en dix ans), le trio de Brooklyn revient ces jours sur son habituel label Jagjaguwar avec Preteen Weaponry, annoncé comme le premier opus d'une trilogie baptisée Thank Your Parents. Ayant par le passé souvent flirté avec le genre, c'est bien la face la plus kraut d'Oneida, qui est aujourd'hui de mise sur ces trois longs titres essentiellement instrumentaux, qui, d'abord noyés sous un chaos hypnotique, lourd et inquiétant, virevoltent et s'insinuent progressivement dans l'espace sonore et le temps, avant d'achever leur auditeur sur un rythme motorik syncopé et dévasté. Sans arriver toutefois à la cheville d'un Can, formation ouvertement citée, cette première partie d'une trilogie à l'avant goût germanique, reste un excellent cru pour un groupe, qui n'aura jamais hésité - et c'est là l'une de ses grandes qualités - à remettre en question ses fondamentaux.

Pour acheter : Oneida - Preteen Weaponry

10:31 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : kraut, oneida, can, jagjaguwar |  Facebook |

30/06/2008

The Cosmic Jokers - s/t (1974)

045Réunion au sommet pour un trip spatial à nul autre pareil, ce premier album des Cosmic Jokers, LE supergroupe kraut imaginé par l'empereur de la kosmische musik, Rolf-Ulrich Kaiser, est un sommet historique du genre. La guitare de Manuel Göttsching, leader d'Ash Ra Tempel, n'a peut être jamais été aussi cosmique que sur ces deux longs morceaux instrumentaux,  où les synthétiseurs tourbillonnants de l'immense Klaus Schulze  (Tangerine Dream, Ash Ra Tempel) et de Jürgen Dollase (Wallenstein) livrent un duel sans merci à une basse menaçante (et très floydienne) orchestrée par le génial producteur Dieter Dierks. Évidemment indispensable pour tout amateur de krautrock rétro-futuriste.  
 

20:04 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kraut |  Facebook |

22/06/2008

Witthüser & Westrupp - Trips und Träume (1971)

TripsUndTraumePremier des trois albums issus des cerveaux géniaux et complètement virés à l'acide du duo germanique Witthuser & Westrupp, Trips und Träume, chef d'œuvre de kosmische musik et de folk féerique, repousse les limites du genre, créant une complainte musicale étrange et fascinante pour un voyage psychédélique en aller simple. D'où un enchaînement sans faute de mélodies enivrantes à la beauté stellaire, où les instruments folkloriques les plus divers (flûte, trompette, mandoline, xylophone) raisonnent dans un tourbillon cosmique aux effluves hallucinogènes.
 
Pour le cerveau : Nimm doch einen Joint, mein Freund 
 

11:55 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kraut, witthuser, westrupp |  Facebook |

24/05/2008

Witthüser & Westrupp - Der Jesuspilz / Musik Von Evangelium (1971)

47684Au sein de l'empire Kosmische bâti par le producteur visionnaire Rolf-Ulrich Kaiser, le duo psyché folk Witthüser & Westrupp tient une place de choix. Avec Der Jesuspilz / Musik Vom Evangelium et sa pochette évocatrice, les deux lutins cosmiques, aidés d'une multitude d'instruments inhabituels (flûte, triangle, ukulele, kazoo, glockenspiel, castagnettes et j'en passe) revisitent les évangiles, non sans humour, remplaçant ici et là le pain christique par un champignon hallucinogène à la vertue divine. La musique, sous influence psychotrope, est une invitation constante à la rêverie, notamment lors du mémorable triptique Versammlung / Bekenntnis / Die Aussendung et son inimitable kazoo enfantin. Si Schöpfung et ses chants d'oiseau rappelle le Sergius Golowin de Lord Krishna Von Goloka, Besuch aus dem Kosmos propulse l'auditeur aux confins de l'univers pour un trip à l'accent germano-ibérique sans retour. Hallucinant !

09:00 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : kraut, witthuser, westrupp |  Facebook |

12/05/2008

Cloudland Canyon - Lie In Light (2008)

1298969Entre rythmes motorik et spirales de synthétiseurs "made in Germany", Cloudland Canyon recycle Cluster et Neu et redonne au krautrock un nouvel écrin de jeunesse. Passé son côté ultra-référentiel, à la limite de l'imitation, ce Lie in Light, jubilatoire à l'excès, récèle pourtant de magnifiques moments de grâce. Intemporel, aérien et hautement addictif.
 
Pour les oreilles : Myspace 

10:10 Écrit par SJX | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : kraut |  Facebook |